Le MUSC et la parfumerie

Le Musc, on le connait bien ou peu, mais une chose est sure, cela nous fait immédiatement penser aux parfums !

Aujourd’hui le Musc est très utilisé en parfumerie mais on utilise des arômes de Musc artificiels. Pourquoi ?

Les origines du Musc

Cette odeur singulière provient, à la base, des montagnes d’Asie, Sibérie ou dans l’Himalaya. C’est une matière première animale que l’on trouvait chez les Chevrotains porte-musc.
Ces chevrotins sécrètent, dans une glande située sous le peau au niveau de l’abdomen, une matière visqueuse lorsqu’elle est fraîche et dure et cassante lorsqu’elle est sèche : Le Musc.
L’animal se servant de cette odeur comme attractif pour les femelles, l’application pour les humain ne se fit pas attendre.Musk_1616
Longtemps utilisé, d’abord par les indigènes puis après exportation par le monde arabe, asiatique et occidental essentiellement, le Musc est aujourd’hui exclusivement produit de manière artificielle. Car oui, la « récolte » de cette substance nécessitant la mort de l’animal, la chasse de ces animaux à été strictement interdite du fait que l’espèce était en voie de disparition. Le Musc coutait d’ailleurs excessivement cher !

1890 : Le « nouveau » Musc

Suite à l’interdiction de chasse, les parfumeurs de l’époque ont trouvé des alternatives au Musc en le créant artificiellement. On l’appelle le Musc Blanc.

Ces produits étaient à l’époque parfois toxiques et mauvais pour la peau, la vente de ceux-ci devenait donc difficile.
Après maintes et maintes tentatives, les chercheurs ont amélioré leur « recette » et produisent maintenant un musc de qualité que l’on qualifie aujourd’hui d’élément de diffusion du parfum ou encore un fixateur.
Les émanations de Musc se fixaient presque de manière indélébile sur la peau et les vêtements, c’est pourquoi après décomposition du produit « naturel », on a réussi à isoler l’élément fixateur pour l’utiliser dans d’autres fragrances.

Le Musc moderne

Aujourd’hui, le Musc se trouve sous une multitude de formes et « ses effluves » se sont bien éloignées de l’odeur initiale. On le retrouve teinté d’une délicate odeur de framboise, il rappelle le beurre de cacao ou encore s’assimile aux céréales. Bref, le Musc est, en partie, devenu plutôt un ingrédient qu’un parfum à lui seul. Essentiellement les populations Arabes l’utilisent tel quel.
C’est maintenant une « note de fond » dans les parfums, surtout masculins, mais aussi dans les parfums féminins de type oriental (ambré).

Le Musc sous tous ses états

Le Musc naturel reste cependant très utilisé en Asie, pour certains remèdes ou potions dites « aphrodisiaques ».
Certaines plantes médicinales ou condimentaires comme certaines Angéliques, ou encore les graines d’Ambrette, sont cultivées pour leur odeur particulière : une odeur rappelant le Musc.

On retrouve donc le Musc dans des parfums, des crèmes et autres cosmétiques.
Mais le Musc est unique, chacun le perçoit de manière différente, tantôt discret, tantôt profond et entêtant.
Ce qui reste sûr, c’est que le Musc est et restera un parfum charnel, presque sexuel.
Il fait vibrer vos sens depuis des siècles, et il n’a pas finit de faire parler de lui !

macadamettournesol_admin

macadamettournesol_admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *