Construire son poulailler étape par étape

Construire son poulailler étape par étape

Suivez nos conseils et astuces pour construire votre propre poulailler

Il est indispensable de protéger vos poules des intempéries (neige, pluie, froid, humidité). Un poulailler au  sec est par conséquent une nécessité, tout comme l’espace que vous proposerez à vos poules pour se  déplacer, se nourrir, pondre et boire. D’autre part, un poulailler confortable permettra à l’éleveur de  s’occuper, et nourrir ses poules dans de parfaites conditions. Le stockage de la nourriture et de ses outils  dans le poulailler sera possible, en respectant les conditions de vies de vos poules.  

A savoir : Les poules affectionnent particulièrement les instants de liberté dans votre jardin. Chasser les  vers et les insectes sont gages de qualités pour vos œufs ! 

poules qui mangent dans un poulailler

 Avant de construire votre poulailler : 

  •  Les travaux nécessitent-ils un permis de construire ? 
  •  Quels matériaux utiliser ? 
  •  Sur quel emplacement construire votre poulailler ?  
  • Devez-vous prévoir une pièce de rangement ou de stockage ?  

L’emplacement du poulailler  

Le choix de l’emplacement du poulailler est une décision à ne pas négliger. Si vous avez déjà une petite  idée, veillez à respecter les principes énoncés plus haut.       

En premier lieu, choisissez un endroit sec et facilement accessible pour construire votre poulailler.  Réfléchissez bien à l’orientation du soleil, été comme hiver. 

 Les matériaux nécessaires à la construction d’un poulailler 

 Il faudra privilégier le bois qui s’adapte bien à ce type de construction.  La construction de poulailler sur pilotis nécessite essentiellement du bois et des clous. Vous pourrez vous  accommoder d’une tôle pour votre toit, et d’un grillage pour votre clôture.  

La construction du poulailler  

Deux possibilités s’offrent à vous pour bâtir votre poulailler :  

 La construction d’un poulailler sur pilotis

Option avantageuse en terme de coût (sauf si vous l’achetez ;  voir nos liens utiles, et simplicité pour la partie construction. Néanmoins vous ne pourrez pas loger un  nombre important de poules. Il vous sera rendu facile d’installer une charnière pour toit, et de disposer d’un  accès pont au niveau de l’entrée.     

poulailler fait maison

La construction d’un poulailler avec des structures solides

Cela nécessite une dalle en béton coulée  sur du gravier, on intégrera des points d’attaches pour les planches de bois constituant les murs. Ce sol en  dur, vous évitera tous les inconvénients liés à l’isolation. Prévoyez une hauteur de 20-25 cm pour votre  dalle, limitant les risques durant les intempéries intensives.  Pour les murs, il est possible de placer un isolant entre les structures en bois.   Si vous disposez de place supplémentaire, placer la nourriture (céréales) dans un contenant hermétique.  

Aménagement du poulailler et climat    

L’aération est primordiale dans votre poulailler, néanmoins éviter les courants d’air. Un petit espace pour  faire passer l’air est suffisant.    La lumière est autant nécessaire, la mise en place d’une fenêtre pour réchauffer le poulailler sera  adéquate pour remplir cette fonction. Sa dimension peut correspondre à 1/3 de la surface du sol.    

Vos poules passeront une bonne moitié de leur temps dans le poulailler, il est donc indispensable de  mettre en place une ergonomie adaptée pour veiller à leur bien-être.  Les équipements et installations doivent être élémentaires et pratiques.      

  • Surface du poulailler : 1,5m² pour 3 pouls      
  • Surface du terrain : 15m² pour 2 poules (idéal)       
  • Pondoirs : 1 pour 2 poules  

A noter que les poules préfèrent dormir en hauteur modérée. Les perchoirs sont donc un moyen efficace,  ils permettront en outre de mettre en place en dessous une caisse à défection pour vos poules.   Les pondoirs doivent être un endroit ‘accueillant’ et confortable  

Conseils pour débutant :  -Commencez avec un petit poulailler mais prévoyez suffisamment à l’avance son agrandissement  progressif. Par conséquent, efforcez vous dès la construction de prévoir tout ce qui vous permettra de vous  faciliter le plus possible les taches d’entretien routinières.  

poulailler campagne

Faits amusants sur les poules :  Quel langage la poule utilise-t-elle ?

Chaque éleveur souhaiterait pouvoir comprendre et interpréter les sons émis par ses poules.  Les poules  possèdent un répertoire de sons très variés, qui leur permet de communiquer entre elle ou d’effrayer  d’éventuels agresseurs.  Plusieurs jours avant l’éclosion, le poussin émet des pépiements et entre en contact avec la couveuse, qui  répond par des sons profonds.  Seconde vocalisation importante, le caquètement sonore de la poule en cas de danger signale une  menace auprès de ses congénères ou du poulailler.

Il existe naturellement de nombreuses sonorités, tels que des cris de satisfaction ou de bien-être. Il faut  souligner que la communication sonore est différente chez les oies, dindes et canards. Le répertoire sonore  de la poule constitue plus de 30 sons différents.

Notez cette post